La transgression permet de libérer les énergies créatrices dont l'homme est l'agent (la trans-gression implique donc l'aptitude de l’homme a agir en toute conscience. Hannah Arendt). Cette puissance d'agir a été théorisée par plusieurs penseurs du monde oriental. L'Orient ici prit au sens large. Cette logique de l'action est celle du tiers-inclus (trans) introduite et comprise par la pensée que par la notion des différents niveaux de réalité. C’est une logique de complexité et de liberté. On peut expliquer le tiers-inclu et sa complexité comme ceci : Lorsqu'un phénomène se produit, s'actualise, il est passé d'un état potentiel à un état actuel mais l'évènement contraire celui qui ne s'est pas actualisé est potentialité c'est-à-dire qu'il existe dans le phénomène actualisé. Il y a donc relativité, une contradiction à percevoir, à comprendre et à dépasser c'est le troisième terme qui va permette ce dépassement, d'accéder à un autre niveau de réalité car c'est là que celui-ci se trouve.

Ibn Arabi nous explique qu'il faut voir et comprendre les contradictions et les tensions contenues dans les noms. Il faut que le mot rejoigne la chose (ta-will). Il faut considérer le phénomène différemment, percevoir les différents niveaux de réalité qui le compose, d'aller au delà des apparences trompeuses, pour accéder au réel voilé, à l'ailleurs, selon sa capacité personnelle (himma), d'activer la lumiére de l’intellect. Ibn Arabi les appelle les degrés de hiérarchie de l'être (niveaux de réalité) qui permettent l’accès au tiers-inclus (le trésor caché).

A ce moment là l'être discernant plusieurs point de vue (pluralité du phénomène) doit entreprendre cette ascension périlleuse, il faut donc une attention en éveil. Cette lucidité ne s'obtient que par un travail sur l'ego, sur la perfectibilité de l'être (l'être parfait), sur une connaissance de soi et du monde. " L'homme sans formation reste au niveau de l'intuition immédiate. Il n'a pas l'oeil ouvert et ne voit pas ce qui est à ses pieds. Sa vision et sa saisie demeurent subjectives. Il ne voit pas la chose, il porte un jugement précipité qui se fonde sur un point de vu unilatéral, laisse échapper le vrai concept de la chose, les autres points de vue. La marque d'un homme cultivé et qu'il sera conscient des limites de son attitudes à juger sa science est désintéresser car le désir de tirer quelques utilités des choses abouti à leur destruction. Il s'agit de voir les choses dans leur vivante indépendance dépouiller du caractère mesquin et rabougri que leur impose les circonstances égoïstes.
L'universel, c'est le regard sur le réel, la chose dans sa vérité, hors de tout intérêt, cela définit la culture authentique" (Georges Steiner). Cette réalisation bien sur ne s'effectue que par un effort suprême de l'être plongé dans un océan d'incertitudes et d'obstacles. (Si nul obstacle n'empêche ta course, la course est tout à fait impossible, tous les efforts que tu enfantes se détruisent l'un l'autre avec une égale puissance mais d'autre part l'obstacle nécessaire réalisé (le tiers-inclus) boit tes fatigues et te concède parcimonieusement l'espace dans le temps. C'est ici le choix d'une forme et l'acte délicat de l'artiste car c'est à la
forme de prendre à l'obstacle ce qu'il faut pour avancer mais de n'en prendre ce qui empêche le moins le mobile. Paul Valery).

Cette logique du tiers-inclus invalide la dualité et la causalité linéaire. L'homme débarrassé des opinions toutes faites , de son ego trompeur accède a une autre dimension de son être ,il quitte sa dimension empirique, il peut faire surgir l'évidence (intuition) voilé au sein du caché, faire surgir l'invisible inclut dans le visible . Cette capacité, cet organe de l'esprit : c'est l'imagination créatrice qui corporalise les réalisations trans-sensible, elle permet de distinguer le réel du néant, d'atteindre le tiers-inclus (le trésor caché) , l'imagination du réel , le monde imaginal lieu des théophanies. L'épiphanie est une manifestation de la réalité cachée. Toute connaissance vraie est une épiphanie de l'image si chère au créateur.

L'acquisition de cette nouvel perception du réel toute personnelle et agissante est bien plus complexe que ces quelques lignes. " La pluralité est la condition de l'action humaine parce que nous sommes tous pareils c'est-à-dire humains, sans que personne ne soit identique à aucun humain ayant vécu, vivant, ou encore à naitre. (Hannah Arendt). On a bien compris que ce "voir et comprendre" demande une liberté intérieure, car saisir le conflit, concilier les contraires est une odyssée interminable ou mythe et symbole se partagent une belle part. Mais si l'on est attentif on peut se rendre compte que ces notions sont déjà présentent dans nos sociétés. Il faut maintenant terminer le voyage, continuer le chemins du savoir dans le monde imaginal, rêver son époque, imaginer la suivante tout en restant éveiller.

Mazia Djab